14 Janvier 2015

Deux nouveaux audits pour diagnostiquer les causes réelles de dégradation des contenants sur les lignes de conditionnement

Ils permettent de détecter, localiser et mesurer les points critiques sur la ligne de conditionnement. En exploitant les enseignements de l’audit, l’expertise Gebo va ensuite au bout de la démarche, par l’émission de recommandations d’amélioration et la mise en œuvre des modifications identifiées comme nécessaires. Avec un engagement de résultat sur la réalisation, Gebo est ainsi en mesure de s’adresser au marché avec un positionnement unique basé sur son savoir-faire en ingénierie, convoyage et machines de conditionnement : audit expert et mise en œuvre du plan d’actions.

 

Des problèmes de casse et de détérioration des emballages primaires

 

Des emballages primaires fragilisés

Des chocs trop violents ou trop répétés et/ou des pressions inopportunes en certains points de la ligne de conditionnement peuvent affecter les emballages primaires. Ces dysfonctionnements se traduisent par des détériorations : abrasion des étiquettes, éraflures, déformations voire par la fissuration et la casse du contenant.

 

Le phénomène concerne :

  • Les bouteilles en verre et en PET, les canettes métalliques et les bocaux en verre.
  • Le domaine des boissons alcoolisées avec notamment la bière, les vins et spiritueux, en particulier le champagne et le cognac.
  • Le segment des boissons non alcoolisées : sodas, jus de fruits et eaux minérales.

Quatre facteurs peuvent se combiner pour fragiliser les contenants circulant sur la ligne de conditionnement :

  • Les variations naturelles de température et d’hygrométrie et la condensation, qui influent sur la fluidité des contenants et des emballages sur la ligne ou dans certains équipements.
  • Des insuffisances dans la maintenance et l’entretien de l’outil de production, notamment l’absence de lubrification.
  • L’allègement des emballages primaires (poids, épaisseur), qui augmente la sensibilité à la pression et aux chocs.
  • L’optimisation ou la suppression des emballages secondaires, qui exposent davantage les produits lors des phases de convoyage des colis et lors de la palettisation.

Des dégradations coûteuses 

Selon leur nature et le moment de leur découverte, les dommages causés ont des conséquences plus ou moins fortes sur l’efficience de la ligne et sur l’image des produits :

  • Une bouteille qui casse provoque, selon l’endroit de l’incident, l’arrêt de la machine ou l’arrêt complet de la ligne, nécessite l’évacuation des débris et le nettoyage de la partie concernée, sans parler du danger pour les opérateurs.
  • La freinte, c’est-à-dire la perte de produit, peut concerner le contenant, le lot complet et parfois même la palette entière selon le moment où la casse est découverte.
  • Une bouteille en verre rayée, une canette déformée ou une étiquette abrasée desservent l’image de la marque et du produit lorsque la détérioration n’est pas détectée.

Pour autant, faute d’une solution diagnostique appropriée, le phénomène n’avait jusqu’à présent jamais fait l’objet d’une étude objective en situation, permettant de caractériser les causes réelles et de proposer un plan d’actions dosé point par point.

 

La réponse de Gebo Cermex : comprendre et agir

 

La solution que le marché attendait

Fondés sur le concept qu’on ne peut pas améliorer une situation qu’on n’a pas précisément mesurée, l’audit « chocs » et/ou l’audit « pression » nouvellement proposés par Gebo apportent aux entreprises une solution, adossée à un process, à la mesure des défis :

  • Mesure sur site des chocs et/ou de la pression subis
  • Quantification des conséquences des dommages subis
  • Comparaison par rapport à un référentiel
  • Localisation des causes
  • Diagnostic des solutions
  • Proposition d’un plan d’actions correctives

Éric Hache, Asset Performance Manager, précise la philosophie d’intervention : « Notre premier livrable est un plan d’actions de réduction des chocs ou de la pression et des dommages causés au contenant. Mais notre expertise en ingénierie, en convoyage et en machines de conditionnement nous conduit à proposer naturellement à nos clients la mise en œuvre de ce plan, que la ligne et les machines concernées aient ou non été fournies par Gebo Cermex. Nous intervenons en particulier sur le réglage de l’automatisme de la régulation de ligne, sur l’amélioration automatisme ou mécanique des zones d’interface et de transfert, le réglage ou la modification des entrées machine et éventuellement sur la ré-ingénierie d’une partie de la ligne ».  

 

Deux nouvelles options d’audits

Les audits « chocs » et « pression » constituent deux nouvelles options qui s’ajoutent à l’ensemble des solutions d’audit de ligne d’emballage proposées par Gebo :

  • L’audit « chocs » mesure les chocs et les impacts sur la ligne de conditionnement.
  • L’audit « pression » détecte les zones de pression anormales et les problèmes de régulation de ligne, les tendances actuelles des marchés étant à la limitation au maximum des pressions (« tendance 0 pression ») et à la réduction des zones d’accumulation. 

Les audits « chocs » et « pression » étudient toutes les phases de  convoyage et d’accumulation mais aussi l’intérieur même des équipements comme par exemple les remplisseuses, boucheuses, encaisseuses, fardeleuses ou palettiseurs/dépalettiseurs.

 

Une technologie couplant un capteur avec un logiciel

Un capteur protégé par un contenant :

  • Capteur chocs : accéléromètres permettant le calcul de décélération sur 3 axes, inséré dans un contenant en plastique dur (acétal) de même forme que l’emballage traité sur la ligne 
  • Capteur pression : cylindre intégrant 500 points de mesure de pression répartis sur l’ensemble de l’enveloppe extérieure du contenant
  • Un logiciel, enregistrant en temps réel le relevé de données, embarqué sur une tablette ou sur un ordinateur portable.

Une approche innovante qui renforce le leadership de Gebo Cermex dans l’amélioration de la productivité des lignes de conditionnement 

 

Une proposition unique sur le marché

 

Leader mondial en ingénierie de lignes de conditionnement, Gebo Cermex est le seul acteur à proposer une prestation complète intégrant :

  • une technologie de mesure avancée sur site : vérification du V-graphe, mesure des frictions, des chocs et de la pression, évaluation des chocs éventuels à l’intérieur des machines
  • l’analyse des mesures : caractérisation des causes réelles des détériorations de l’emballage, identification des zones à risque potentiel
  • le plan d’actions
  • la mise en œuvre des modifications avec un engagement sur le résultat des actions correctives.

Portée par la validation grandeur nature en 2014, une version 2015 largement améliorée 

En 2014, des audits « chocs » et « pression » Gebo ont été conduits sur une quinzaine de lignes de conditionnement de bières, eaux minérales et sodas. Le retour d’expérience positif conduit à une validation de l’approche Gebo Cermex et de la technologie mise en œuvre. 

 

Courant 2015, les audits « chocs » et « pression » vont s’enrichir de nouvelles fonctionnalités, dont la géolocalisation automatique des points critiques. Dans la foulée, ces audits rejoindront la plateforme EITTM en tant que nouveaux modules de la solution globale d’analyse et d’amélioration de la productivité Gebo. Il sera alors possible de compiler les données recueillies au sein de la plateforme et de les croiser avec les données traitées par les autres modules. 

 

À terme, la régulation automatique de la ligne de conditionnement

Avec l’’interfaçage des données bientôt autorisé par l’intégration des audits « chocs » et « pression » au sein de la solution globale EITTM, Gebo préfigure une révolution à venir pour aller au-delà de la détection et de l’analyse : la régulation automatique de la ligne en fonction des événements détectés.

 

Numéro de TVA: IT01787680345